Livre d'artiste - Carnelevare


Livre d'artiste - Livre objet - Carnelevare

Livre d'artiste, Livre objet,  livre unique, livre original, Carnelevare

 

Ce livre d'artiste est réalisé à partir de matériaux de récupération : toile de jute, toile de lin et papier de soie. Le fond des pages est habillé par des copies de lettres que j'ai prélevées dans un ancien registre de commerçant.

Ce livre raconte une certaine vision du carnaval de Venise. Une vision qui m'a été inspirée par le tableau “Résurrection de la chair” de Salvador Dali (à découvrir sur la dernière photo). 

J'ai choisi le titre “Carnelevare”, un mot latin qui est devenu “Carnaval”, où chacun peut sortir de sa chair et entrer dans la peau d'un autre personnage. A l'origine, Carnelevare exprimait la tradition de supprimer la viande des repas pour entrer dans la période du carême… et des fêtes de Carnaval données à cette occasion. 

 

Je voudrais rajouter que ce livre a failli périr lors de l'inondation qui a dévasté mon atelier (et mon village) en septembre 2014. Après un tel traitement, la couverture était pratiquement intacte mais les pages n'étaient vraiment plus présentables. Bref, j'ai décidé de refaire entièrement l'intérieur.

Comme les murs de Venise rongés par les assauts de l'Adriatique, mon livre a, lui aussi, subit les assauts des vagues, curieux destin ! 

 

 

Le texte se déroule sur 16 pages.  

 

 

“Carnelevare

Au perron, déjà, ils se bousculent
les rires empesés d’alcool
exaltés, excessifs, dévorés d’absolu.

La nuit arrive en maître
sublimant le désir animal.

C’est la grâce et la splendeur,
c’est le vertige et la déraison,
l’ivresse sur son miroir liquide.

Devant le vitrail enserré
dans les pierres froides d’un palais,
le miaulement interminable du vent
glisse sournois sur les vapeurs de mer morte.

C’est les couleurs grises et froides
d’écueils fragiles rongées de sel
aux murs lépreux ignorants du temps.

Dans les senteurs de naphtaline et de poussière,
un spectre vêtu de blanc
s’abreuve aux lèvres d’une exquise insoumise.

C’est les histoires de morts écarlates,
c’est les sombres vies, les tragédies,
C’est la fin, sans cesse, remise en scène.

C’est le rouge, c’est le sang,
les anges nus, les diables cornus,
l’extravagance de chaque instant.

C'est les mains tendues, les membres noueux,
les lambeaux de chair pourris et putrides,
les orbites creuses.

Alors dans cette salle de bal,
les parfums et les odeurs de vase
vous enivrent dans une grande valse 
jusqu’à ce que les chairs enfin explosent
vivantes, magnifiques et glorieuses.

Découvrir chaque acteur

de cette danse anthropophage,
prendre plaisir à la chaude couleur.

Effleurer cette plaie hurlante,
se maintenir à la vie encore quelques instants
dans un ultime voyage fade au fil de l’eau.

 

Et reposer enfin pour un long sommeil humide.

Les coquelicots poussent sur les tombes,
gouttes de sang éclaboussées 
d’un rouge fluide et mugissant.

 


©chantal bossard

 

 


Format fermé : 11 x 14,5 cm

 

J'ai réalisé ce livre en un seul exemplaire dans mon atelier mais 
vous pouvez trouver d'autres livres uniques dans ma boutique :

http://www.chemins-de-sable.fr/espace-boutique/livres-d-artiste/

Livre d'artiste, Livre objet,  livre unique, livre original, Carnelevare

220,00 €

  • disponible
  • 1 à 3 jours de délai de livraison